RÉFLEXOLOGIES PLANTAIRES

réflexologie chinoise

Il est intéressant de remarquer que l’idéogramme chinois du pied signifie "partie du corps qui préserve la santé". 

La logique énergétique qui sous-tend la technique chinoise est basée sur les fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise : le Yin et le Yang, les 5 principes (bois, feu, terre, métal, eau). 

Ce soin, qui tend à harmoniser les énergies yin et yang dans l’organisme, associe une sollicitation très profonde des zones réflexes à un travail direct sur les trajets des méridiens d’énergie et permet de lever blocages énergétiques, stases et congestions.

réflexologie sud-africaine

Cette méthode se différencie des autres approches de réflexologies par la délicatesse et la douceur de son toucher.

Ce toucher subtil plonge la personne dans un état alpha de conscience (profonde relaxation) qui favorise les capacités d'autorégulation, de régénération et d'immunité de l'organisme, permettant de retrouver un milieu intérieur favorable au fonctionnement harmonieux de tous les systèmes ( homéostasie ) et à la libre circulation de l'énergie.

De part son action sur le système nerveux autonome, cette approche peut aussi apporter une aide dans la régulation de troubles du sommeil, de déséquilibres du système endocrinien, dans l’accompagnement des personnes atteintes de maladies auto-immunes, pendant une période de convalescence ou pour toute personne se laissant peu de temps pour se ressourcer. Elle est aussi pratiquée en soins palliatifs.

Le travail métamorphique sur les pieds prend en considération la dimension symbolique fondamentale des pieds, "germes de vie" qui reflètent à la fois nos racines et nos aspirations.

podo- réflexologie appliquée

Réflexologie appliquée, dite traditionnelle - Méthode Ingham - RZT (Reflex Zone Therapy ou thérapie zonale).

Cette technique est la méthode originale de la pratique de la réflexologie occidentale. La théorie de base est celle des 10 zones longitudinales traversant le corps de haut en bas selon le Docteur Fitzgerald.

Cette méthode a été mise au point par Eunice Ingham, infirmière kinesie-thérapeute dans les années 1930 aux Etats-Unis.

Il s’agit de stimulations précises et très profondes des zones réflexes, permettant de libérer les toxines présentes (sous forme d’acide urique ou lactique) sur des terminaisons nerveuses, et de les amener à être éliminées par l’organisme via les systèmes lymphatique et circulatoire. 

Cette approche permet un travail de fond pour réguler le terrain de la personne, lui permettant ainsi de se libérer de déséquilibres chroniques.

Elle peut nécessiter pour cela plusieurs soins courts mais néanmoins très rapprochés dans le temps.